gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

2018 : le scoutisme d’extension et l’éducation populaire en direction des handicapés auditifs - Les suites...

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Index de l'article
2018 : le scoutisme d’extension et l’éducation populaire en direction des handicapés auditifs
Les évolutions
Les suites...
Toutes les pages

 

Les suites…

 

Après plus de 40 ans d’activité, le centre du Fieux est vendu faute de moyens financiers (pour la mise en conformité des installations) et humains (pour la gestion et l’encadrement). La petite équipe de bénévoles qui, au départ, se chargeait d’organiser les séjours, de recruter jeunes et cadres, de rechercher les moyens financiers (bourses de vacances, subventions…) ne peut plus assurer. Il faudrait être disponibles aux heures où les services sociaux téléphonent, ce qui n’est pas le cas.


LEJS au temps du « bricolage »


À Compiègne existe un « service vacances » E.E.D.F.  qui va prendre en charge l’organisation des séjours et des stages, avec une toute autre dimension. Le service est dirigé par un permanent et une équipe de professionnels. Les cadres sont rémunérés, il est question de salaires, de contrats de travail, de cotisations sociales… Les premières années, les activités sont communes avec les entendants recrutés par le service. Mais progressivement, la majorité des responsables de séjours devient « gestuelle », un certain nombre de familles exigeant que la communication se fasse en langue des signes. Les directeurs et animateurs entendants doivent être bilingues, ce qui écarte les autres et ce qui, pour les anciens, va à l’encontre de notre principe de coéducation avec les entendants. Les activités sont celles des colonies de vacances. Pendant plus de dix ans, les jeunes ont pu profiter, dans ce cadre, d’activités intéressantes et variées, hiver comme été. Mais les problèmes financiers conduisent le Comité Directeur des E.E.D.F. à décider l’arrêt du service vacances de Compiègne.


LEJS présentés par Compiègne


Les trois années suivantes, c’est Christian Hogard, responsable du groupe E.E.D.F. de Loon Plage, qui accueille dans ses camps « copain du monde » les jeunes sourds et leur encadrement.  Communication gestuelle, interprètes, et, de nouveau, une équipe de bénévoles pour en assurer l’organisation administrative et, surtout, la recherche de bourses de vacances. La plupart des enfants accueillis dépendent de services sociaux et les payements promis n’arrivent pas toujours… ; les jeunes entendants partent de moins en moins en vacances collectives, c’est aussi le cas des jeunes sourds. Compte tenu des difficultés rencontrées, les activités sont arrêtées et l’association est dissoute en 2016 avec transfert des fonds à la Société Centrale en application des statuts (250000 €).

 

Le monde des sourds :

 

Pendant toute cette période – huit décennies pour le groupe, un demi-siècle pour Loisirs Éducatifs –, nous avons appris à connaître le monde des sourds, nous avons pris des responsabilités dans leurs grandes associations (Société Centrale, UNISDA…). Parmi les responsables des associations de sourds actuelles, nous retrouvons beaucoup de nos anciens éclaireurs… et tous nous disent que c’est parce qu’ils ont été sizainiers, chefs de patrouilles, responsables d’unités, qu’ils ont pu occuper des postes leur permettant de rendre service à leur communauté.

En 2014 ont été célébrés, en liaison avec de nombreuses associations, le 80e anniversaire de la création du groupe et le 50e anniversaire de la création de l’association Loisirs Éducatifs. À cette occasion a été édité, avec la participation des EEDF et de l’AHSL et avec l’aide de Philippe Bernat, un ouvrage racontant ces parcours.

l'affiche des anniversaires


l’ouvrage des anniversaires

 

Une invitation :

 

Les archives du groupe et de l’association L.E.J.S. on été déposées en 2017 auprès du PAJEP (pôle archives de la jeunesse et de l’éducation populaire). Elles feront l’objet d’une journée de présentation, en principe au printemps prochain. L’organisation en est assurée par l’ADAJEP (association des déposants aux archives de la jeunesse et de l’éducation populaire.


Les documents présentés illustreront :

UNE ÉDUCATION POPULAIRE POUR TOUS

HUIT DÉCENNIES DE SCOUTISME LAÏQUE

AVEC L’INSTITUT NATIONAL DE JEUNES SOURDS DE PARIS