gototopgototop

AHSL

Association pour l'Histoire du Scoutisme Laïque

Rechercher

Derniers articles parus

Malick M’Baye évoque le parcours d’un éclaireur africain

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 


… haut-fonctionnaire international aux service du développement.

 

 

« C’est une grande perte pour le Sénégal, notre frère éclaireur Jacques Diouf, ancien Directeur général de la F.A.O., s’en est allé.


Il a commencé sa pratique scoute à l’école primaire avec comme chef éclaireur Birame Gueye, Hérisson dévoué, puis au Lycée Faidherbe au clan Pasteur. Il a fait partie des auteurs de la motion envoyée au commissaire de Province Albert Ndiaye pour réclamer l’autonomie du Mouvement vis-à-vis des Éclaireurs de France dès 1955.


Dans un ouvrage qui lui est consacré, il évoque cette épisode de sa pratique scoute, qu’il a partagée avec Georges Mbodge, Matar Diop, Doudou Fall dit Baba, Cheikh Sidaty Gueye, Ndierby Kane, Ibrahima Gaston Mbaye, Hamet Dieng, etc. Il avait participé au camp école préparatoire de Tassinere en 1954, dirigé par Oumar Wele, Cigogne, avec la participation des caravaniers de l’EROM. Toute sa vie durant, il est resté très fidèle à l’idéal  du mouvement scout.

Lors de notre dernière rencontre à Paris, il me disait que je lui réserve vingt exemplaires de mon futur ouvrage sur le Mouvement Éclaireur. Je lui avais permis de retrouver Jacqueline Dumeste qu’il avait perdue de vue. Il était venu me saluer à mon bureau en 1996 pour la commémoration des 90 ans  du président Senghor et était reparti avec la plaquette Abdoulaye Albert Ndiaye, j’en étais particulièrement touché.


À l’époque, j’étais le  Secrétaire exécutif de la Direction générale de l’UNESCO.  À l’occasion de cette cérémonie, il fit le plus beau discours sur  Senghor, je le relis de temps en temps. Il faut dire que notre agronome était aussi un éminent philosophe. »


Petit complément d’information, trouvé sur Wikipedia :


L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (connue sous les sigles ONUAA ou, plus couramment, FAO soit en anglais Food and Agriculture Organization of the United Nations) est une organisation spécialisée du système des Nations unies, créée en 1945 à Québec. Son siège est à Rome, au Palazzo FAO, depuis 1951.


Depuis le 15 juin 2013, la FAO compte 197 membres, soit 194 pays membres, une Organisation membre (l’Union européenne) et deux membres associés (les Îles Féroé et Tokelau).

Son objectif suprême affiché est « Aider à construire un monde libéré de la faim », sa devise, inscrite sur son logotype, est « Fiat paris » (expression latine signifiant « qu’il y ait du pain (pour tous) »).


Pour aider les pays pauvres et riches à mieux maîtriser leurs ressources et à avoir une vision prospective, la FAO offre aux utilisateurs enregistrés, depuis le 1er juillet 2010, gratuitement (l’abonnement était autrefois payant), toutes les statistiques de son service FAOSTAT, la plus vaste base de données mondiale sur l’alimentation, l’agriculture et la faim.


Jacques Diouf en a été directeur général de 1994 à 2011.